Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /var/www/vhosts/pyramidgroup.sn/httpdocs/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2854

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /var/www/vhosts/pyramidgroup.sn/httpdocs/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2858

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /var/www/vhosts/pyramidgroup.sn/httpdocs/wp-content/plugins/revslider/includes/output.class.php on line 3708
FAQ – Pyramid Group

Les questions les plus fréquentes (FAQ)


Cette rubrique a vocation à répondre aux questions les plus fréquemment posées à propos de la création et l’organisation de l’entreprise. Ce site devrait répondre à la plupart de vos interrogations. Dans le cas contraire, n’hésitez pas à  utiliser le formulaire « nous envoyer un email » nous vous répondrons dès que possible.

  • 1. Comment créer une entreprise ?

    Créer une entreprise nécessite un accompagnement personnalisé et performant pour vous donner toutes les chances de succès. N’hésitez pas à suivre les conseils et astuces à votre disposition pour optimiser vos démarches de création.
  • 2. Quelles sont les formes juridiques d’une entreprise ?

    1- Entreprise Individuelle

    2- Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limité (SURL)

    3- Entreprise à Responsabilité Limité (SARL)

    4- Entreprise Anonyme (SA)

    5- Entreprise en  Nom Collectif (SNC)

    6- Entreprise en Commandite  Simple (SCS)

    7- Groupement d’Intérêt Economique (GIE)

  • 3. Qui peut créer une entreprise ?

    Toute personne quelle que soit sa nationalité désirant exercer une activité commerciale, industrielle ou artisanale au Sénégal.
  • 4. Quelles sont les charges à payer pour l’entreprise ?

    – L’impôt sur les sociétés (IS) :
    L’IS au Sénégal est autours de 30% en cas d’exercice déficitaire, il est substituer à un impôt minimum appelé impôt minimum forfaitaire sur les sociétés (IMF).

    Elle est déterminé à un chiffre d’affaire et ne peut en aucun cas être inférieur à 500 000Fcfa et ne peut être supérieur à 5 millions.

    – TVA (Taxe à Valeur Ajoutée) :
    La tva est applicable sur les livraisons de biens effectués au Sénégal.

    Sont également soumis aux prestataires de service lorsque le débiteur est établit au Sénégal, le taux de la tva est de 18%. Il existe un taux réduit à 10% mais uniquement applicable sur les services d’hôtelleries et de réservations.

    – La contribution des patentes :
    Les entreprise ayant une activité individuelle ou commerciale sont assujettit à la patente.
  • 5- Qu’est-ce que l’audit ?

    L’audit est un métier exercé par des auditeurs qui ont pour rôle de contrôler et faire état soit du fonctionnement d’une composante de l’organisation soit des finances de l’entreprise.
  • 6- Quels sont les types d’audits ?

    On retrouve deux sortes d’audits :
    l’audit interne et l’audit externe

    1- L’audit interne : sa mission est de veiller à l’exactitude de l’information fournis aux décideurs de l’entreprise afin que ces derniers puissent se reposer sur des éléments vérifiés avant de mettre en place de nouveaux objectifs.

    2- L’audit externe : l’expert-comptable est un auditeur externe, il vérifie la bonne tenue des comptes par le service interne et assure ainsi l’exactitude des chiffres sur lesquels la direction peut se reposer.
  • 7- Quelles sont les charges sociales ?

    Les charges sociales sur salaires : les emplois sont assujettis à des charges salariales liés à des cotisations aux institutions sociales.

    Au Sénégal il en existe deux à savoir la caisse de sécurité sociale (CSS) et les institutions de prévoyance retraite du Sénégal (IPRES). Le barème est différencié pour les travailleurs de statu cadre et non cadre.
  • 8. Comment créer une entreprise individuelle ?

    Lorsque l’entrepreneur individuel se présente au Bureau d’Appui à la Création d’Entreprise (BCE) avec ses documents de constitution, un rendez-vous lui est donné 24h plus tard pour retirer :

    – Le registre du commerce
    – L’avis d’immatriculation au NINEA
    – La déclaration d’établissement

    Les pièces à fournir

    Vous êtes de nationalité sénégalaise :

    1. Deux (02) copies de la carte d’identité nationale
    2. Un extrait du casier judiciaire datant de moins de 3 mois ou une déclaration sur l’honneur, disponible au BCE, renseignée et signée par le requérant
    3. Le certificat de résidence délivré par la police ou la mairie de votre lieu de résidence, sur présentation de l’attestation de domicile, délivrée par votre chef de quartier
    4. Le certificat de mariage (le cas échéant)
    5. Deux (02) timbres fiscaux de 2000 FCFA (pour le Registre de Commerce et pour le NINEA)

    Vous êtes étranger :

    1. Deux (02) copies du passeport pour les étrangers
    2. Le casier judiciaire du pays d’origine de moins de 3 mois pour les étrangers
    3. Le certificat de résidence (délivré par la police ou la mairie)
    4. Le certificat de mariage (le cas échéant)
    5. Deux (02) timbres fiscaux de 2000 FCFA (pour le Registre de Commerce et pour le NINEA)

    Les frais de constitution

    • 10.000 FCFA de frais de greffe pour les entreprises individuelles sans nom commercial ;
    • 20 000 FCFA pours les entreprises individuelles avec nom commercial dont :
    • 10 000 FCFA pour l’enregistrement du nom commercial auprès de l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) ;
    • 10 000 F CFA pour les frais de greffe.

  • 9. Qu'est ce qu'un impôt ?

    L’impôt constitue un prélèvement obligatoire effectué par voie d’autorité par la puissance publique (l’État et les collectivités territoriales) sur les ressources des personnes vivant sur son territoire ou y possédant des intérêts. Sans contrepartie directe pour le contribuable, ce prélèvement est destiné à être affecté par l’intermédiaire des budgets publics aux services d’utilité générale. Dans les États démocratiques, le pouvoir de fixer, de lever et d’affecter l’impôt est de la compétence exclusive du pouvoir législatif. Trois paramètres essentiels permettent de caractériser un impôt : l’assiette, le taux et les modalités de recouvrement.

Envoyez votre message ?

    Votre nom (obligatoire)

    Votre Email (obligatoire)

    Entités

    Votre Question